Document sans titre

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Mercredi 20 Juin 2018
PROFESSIONNALISATION DU TOURISME IVOIRIEN
La Fenitourci veut hisser la Côte d'Ivoire dans le top mondial.

Après avoir été la seule fédération ouest-africaine à avoir signé le code d'éthique du Tourisme de l'Onu le 21 avril dernier à Tunis lors de la rencontre mondiale sur cet instrument de performance, la fédération nationale de l'industrie touristique de Côte d'Ivoire(Fenitourci) vient de bénéficier de la confiance de la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire (CCCI-CI) Celle-ci s'est engagée dans le cadre d'un partenariat a formé les membres de cette faîtière du secteur du Tourisme qui selon le Ministre Roger Kacou a généré 1000 milliards de dollars Us en 2012 et constitue le 1er employeur mondial. Diomandé Mamadou et ses camarades qui veulent bien profiter des 25 milliards mis en place au titre de l'appui aux Pme par la Banque Mondiale ont donc décidé de se former. Ainsi sur 12 mois et sur l'ensemble du territoire national, les membres de la Fenitourci seront formés. À Abidjan, au cours de la cérémonie de lancement de ce programme de renforcement des capacités des professionnels du tourisme, membres de la Fenitourci, le vendredi 2 juillet dernier à la Chambre de commerce, au Plateau, Dr Narcisse Ehoussou, vice-président de la CCI-CI, a relevé « le contexte favorable de relance économique » tout en précisant le caractère « vital pour l'économie car pourvoyeur d'emplois ». À sa suite, le président de la Fenitourci, Diomandé Mamadou a estimé que « l'espoir est permis, car le Tourisme occupe heureusement une place de choix dans le programme de développement du Dr Alassane Ouattara ». Ce sont au total 2650 auditeurs de l'hôtellerie, de la location de voitures, de la restauration et de l'artisanat d'art qui bénéficieront de cette formation. L'objectif de celle-ci est simple, « contribuer et redynamiser le secteur du Tourisme » autour de 22 thèmes de formation. Toute chose qui a fait dire au Ministre du Tourisme Roger Kacou que « le Tourisme est un secteur d'exigence de qualité » et souligné que des investissements de grandes chaînes hôtelières sont en cours à Abidjan. Cela pour permettre au Tourisme de contribuer a « au moins 2% au Pib à l'horizon 2015 avec 500 mille touristes attendus ». « Souvenez-vous que notre pays compte des atouts touristiques et le Tourisme peut être un acteur du développement de la Côte d'Ivoire par la réduction de la pauvreté ». Doukouré Aissata, directrice générale de l'artisanat et des Pme, représentait le Ministre Jean Louis Billon à cette cérémonie à laquelle ont pris part des représentants de l'Uemoa et de la Cedeao. Adam's Régis Souaga
Document sans titre